Votre couple vit le chaos après la naissance ? En connaître les raisons pour retrouver l'équilibre

Votre couple vit le chaos après la naissance ? En connaître les raisons pour retrouver l’équilibre

Votre couple en rêve et enfin ce moment est bien réel, bébé est là. Mais pour un peu plus de 20 % des parents, la magie retombe un peu trop vite et conduit à une séparation après la naissance. On parle alors, pour le couple, d’épreuve à surmonter, de changement auquel faire face, de cataclysme, ou encore de tsunami. Pour mieux désigner ce phénomène, un terme est mis en avant récemment : le baby clash. Mais pourquoi l’arrivée de ce petit être merveilleux qui incarne l’amour de ses parents et concrétise leur union devient-elle la cause d’un déchirement ? Comment ne pas perdre de vue votre couple et mieux gérer votre nouvelle vie à trois ?

Les causes de séparation après la naissance

1. La désillusion du couple qui devient parent

La vie après la naissance ne ressemble pas à celle que vous aviez imaginée ? Cela arrive et vous n’êtes pas seuls à devoir affronter cette déception. Peut-être pensiez-vous que faire un bébé allait améliorer votre relation de couple ou combler un vide dans votre vie ? Pas de panique ! Vous n’êtes pas les seuls. C’est pour cela qu’il est si important de questionner le désir d’enfant au sein du couple. Vous êtes devenu parent, et il faut vous laisser un temps d’adaptation pour accueillir cette nouvelle configuration.

2. Les hormones modifient l’alchimie du couple après la naissance

Le désir sexuel est une pulsion naturelle qui nous incite à concevoir un bébé. C’est bien pour cela que l’espèce humaine se reproduit encore et encore. Mais l’intelligence du corps ne s’arrête pas là ! En effet, lorsque la maman allaite son enfant, son hypophyse déclenche la sécrétion de prolactine. Cette dernière entraîne une chute de production d’œstrogènes et empêche le retour du cycle menstruel. Ainsi, votre corps sans libido exprime un temps consacré à nourrir l’enfant et non à concevoir ! Rassurée ? Et du côté du papa, il en va de même : le lien d’attachement qui se crée avec le bébé entraîne la sécrétion d’ocytocine et la baisse de testostérone. Donc naturellement, monsieur à aussi d’autres priorités que faire un bébé !

3. Les blessures émotionnelles enfouies refont surface

Il est important de comprendre cela, car de nombreuses personnes vivent mal les changements qu’impliquent la naissance du nouveau-né au sein du couple. Par exemple, pendant cette période naturelle de non-désir sexuel des jeunes parents, une blessure de rejet ou d’abandon peut mettre à vif une plaie qui était pansée par l’amour et l’exclusivité de son ou sa partenaire. Alors que cette attention constituait un pansement inconscient, elle est désormais tournée vers le bébé. Les premières réactions à cette douleur, si elle n’est pas conscientisée, sont de se renfermer, de se disputer ou d’en vouloir à l’autre. Il est bon de se poser pour dépasser ce cap. Il est parfois nécessaire de revenir à l’enfance pour cicatriser enfin et reprendre une vie de couple saine.

4. Le rythme quotidien peut conduire à une séparation après la naissance

Nous sommes constamment préoccupés. La vie actuelle est pétrie d’« affaires à régler », de timing à respecter, de projets à réaliser et de multiples responsabilités. De plus nous sommes constamment abreuvés d’informations et d’images et surtout ultra connectés ! Conséquence : le temps passe extrêmement vite. Et nous avons à peine le temps de ressentir le désir d’enfant, qu’il est déjà là, puis le travail reprend avec une organisation à la maison plus ou moins mise au point avant la grossesse. Bref, c’est la course. De plus, le poids d’être un bon parent nous met parfois aux prises de la culpabilité. L’organisation du foyer s’en trouve perturbée et les tâches ménagères, comme les activités liées au bébé, peuvent vite déséquilibrer votre couple… 

Chouchouter son couple pour éviter la séparation après la naissance

1. En ralentissant le rythme

Premièrement, décrocher du numérique et des réseaux de communication permet de devenir présent à ce que vous faites. Et en libérant le mental des préoccupations extérieures, vous améliorez grandement la qualité des moments partagés avec votre conjoint et votre bébé. En effet, l’arrivée du bébé ouvre une porte vers une nouvelle vie. Le temps est alors à la construction de nouveaux repères et beaucoup de repos est nécessaire pour laisser au corps et au mental le droit d’assimiler le bouleversement qui s’impose aux parents. De cette façon, votre système nerveux s’apaise et s’équilibre et cela vous permet de mieux gérer vos émotions et de communiquer sereinement dans votre couple.

2. En communiquant pour renforcer son couple

Maintenir un niveau d’échanges de qualité signifie à la fois s’écouter soi-même et écouter l’autre. En cette période charnière, nous l’avons vu, des émotions inattendues peuvent pointer leur nez, chez l’un ou l’autre des parents. Assurez-vous de rester bienveillant malgré la fatigue, d’abaisser le ton et ralentir le débit de parole. Premièrement, prenez le temps de poser les bons mots sur vos ressentis : vous vous sentez fatigué ? Vous avez besoin de plus de soutien ? Vous êtes perdu ? Et deuxièmement, écoutez les difficultés de votre conjoint, entendez ses peurs derrière certains comportements.

3. En s’organisant efficacement après la naissance

Lorsque l’échange est aisé dans le couple, il est plus facile de s’entendre sur la mise en place d’un nouveau fonctionnement après l’accouchement. Réaliser un nouvel emploi du temps, redistribuer les tâches et partager les responsabilités peut s’avérer judicieux pour apaiser certaines tensions et éviter les disputes. En effet, il n’est pas toujours facile de tout organiser avant la fin de la grossesse ! Et s’il faut aussi savoir s’adapter le moment venu, cela demande de la patience et de l’entraide. Et pour cela les maîtres mots sont équipe et complicité !

4. En demandant du soutien si votre couple risque la séparation après la naissance

Vos parents, frères et sœurs se feront un plaisir de vous aider si vous en exprimez le besoin. Le fait de partager les premiers moments avec votre famille est un facteur d’équilibre. Mais si les difficultés perdurent, n’attendez pas que la situation dégénère et rapprochez-vous de professionnels compétents pour sauver votre couple. Ghislaine Chuche, gestalt thérapeute, rappelle les clés d’un couple sain :

  • autonomie sur le plan affectif et matériel pour ne pas dépendre de l’autre ;
  • proposition d’un projet de vie commune ;
  • aptitude à s’adapter aux différentes étapes d’évolution du couple : fusion, différentiation, confrontation ;
  • capacité de communiquer avec respect et bienveillance ;
  • être attiré et stimulé par le respect du désir de l’autre ;
  • avoir une capacité à gérer les émotions et les situations ;
  • faire preuve de souplesse et de fluidité dans les relations sociales de l’autre.

Dans l’épisode 3 du module 3 Le parent parfait n’existe pas !, Soazig Castelnerac nous livre ses conseils pratiques pour inspirer les amoureux qui souhaitent prendre soin de leur amour ! 

  • Le livre d’Annie de Butler : “Quand l’arrivée des enfants fait basculer le couple”, Thérapie de couple et aide à la parentalité : écouter l’enfant dans l’adulte.
  • Le Couple face à l’arrivée de l’enfantSurmonter le Baby Clash, de Bernard Geberowicz et Colette Barroux-Chabanol

Ceci peut vous plaire

Vous voulez aller plus loin ?

Abonnez-vous au magazine Innovation en Education.