lait-maternise-choisir-candice-levy

Lait de maternité : 5 critères de Candice Lévy pour choisir

Bien choisir son lait pour bébé, le point de vue d’une naturopathe spécialisée en pédiatrie

Il y a environ 150 préparations de lait maternisé actuellement sur le marché. Pour aider les parents à s’y retrouver, la naturopathe spécialisée en pédiatrie et maman de 2 enfants  accompagne les parents lors de ses consultations. Mais elle est aussi auteur de référence en France avec ses différentes publications autour de l’alimentation du bébé et de la femme enceinte. Son livre « Quels laits pour mon bébé ? » qui connaît un franc succès, est devenu un ouvrage de choix afin de bien choisir son lait pour bébé. Voici un aperçu de ses conseils et de la façon dont Candice Lévy nous accompagne quand on ne peut pas ou qu’on ne souhaite pas allaiter.

Les critères de choix d’un bon lait maternisé pour bébé selon Candice Lévy

1 — Un bon lait maternisé respecte la maturité digestive du bébé

La naturopathe rappelle le fonctionnement de l’écosystème digestif du nourrisson. La flore intestinale, ou microbiote, constitué de bactéries est protégée par la muqueuse intestinale qui empêche les bactéries pathogènes de proliférer. Mais cette colonisation bactérienne se fait progressivement. Elle se développe en parallèle des capacités des organes digestifs et assure une bonne immunité.

2 — Il favorise l’assimilation optimale des nutriments

Un lait maternisé adapté doit permettre à l’enfant de profiter pleinement des macronutriments (protéines, lipides, glucides) et de micronutriments (vitamines, minéraux, oligo-éléments). L’alimentation doit être digeste, c’est-à-dire reconnue et traitée par les enzymes encore peu développées du nourrisson. Dans le cas contraire, les protéines inadaptées qui arrivent dans l’intestin sans assimilation entraînent des problèmes gastriques, allergies ou futures intolérances. 

3 — Un bon lait pour bébé produit le moins de déchets métaboliques possible 

D’autre part, le foie et les reins sont eux aussi immatures et ils travaillent lentement. Donc les protéines de lait maternisé premier âge ne doivent pas créer de surcharge de travail pour ces organes qui ont pour fonction de filtrer et éliminer les toxines. 

4 — Il doit répondre aux besoins de croissance

Les besoins nutritionnels du nourrisson (ANC) sont naturellement satisfaits par le lait maternel. Un lait maternisé doit donc s’en rapprocher. Les apports nutritionnels ne doivent ni être inférieurs ni supérieurs. 

  • Les protéines : le lait maternel fournit une faible quantité de protéines (environ 1 g pour 100 ml), contrairement au lait de vache qui en contient (3,8 g pour 100 ml). 
  • Les lipides : les acides gras fournissent l’énergie nécessaire à la croissance physique et intellectuelle et au fonctionnement métabolique. 
  • Les glucides : Le lait maternel en contient environ 68 g par litre et fournit des sucres à index glycémiques bas qui sollicitent sans excès le pancréas du bébé.
  •  Et aussi, du fer, du calcium, du zinc, de la vitamine D et de l’iode.

5 — Un lait maternisé doit correspondre aux particularités du bébé

Chaque bébé est préparé à assimiler le lait issu de la recette biologique unique de sa maman et pour lequel ses dispositions digestives se construisent pendant la grossesse par les échanges avec la maman. Difficile donc de proposer un lait unique qui corresponde à tous les bébés…

La naturopédiatre préconise donc de prendre en compte différents critères pour choisir son lait pour bébé :

  • « les antécédents du bébé et de sa famille (allergies, atopie) ;
  • l’examen clinique (poids, taille, périmètre crânien) ;
  • le repérage des signes fonctionnels et digestifs (appétit, régurgitation, ballonnement, colique, constipation, diarrhée, pleurs) ;
  • son alimentation : allaitement maternel et lait(s) utilisés, introduction alimentaire ;
  • sa bonne humeur et son éveil qui sont des reflets de la santé du bébé. »
 
 
lait-maternise-choisir-candice-levy

 

Choisir une boisson végétale pour bébé selon Candice Lévy

La législation autorise à nourrir un bébé avec du lait végétal à partir de l’âge de 6 mois, en même temps que la diversification alimentaire. Bonne nouvelle pour les mamans qui ont vécu une grossesse végan et qui ne souhaite pas nourrir leurs bébés au lait de vache.

1 — Les boissons végétales en brick prêtes à l’emploi ne sont pas adaptées

En boutiques biologiques ou au rayon biologiques de nos supermarchés, les boissons toutes prêtes à base oléagineux contiennent seulement 10 % de matières premières, à savoir les fruits (amande, noisettes, etc.) Le reste étant de l’eau et du sucre lié à l’amidon du fruit. 

2 — Les boissons végétales en poudre : l’intérêt nutritionnel pour le nourrisson

  • Le taux de fruit est plus élevé 

Les préparations en poudre peuvent contenir jusqu’à 70 % de fruits. Par rapport aux laits en bricks prêts à l’emploi, le taux de fruits représente un apport nutritionnel supérieur. Candice conseille la célèbre marque, mise au point par le Spécialiste du Lait d’Amande depuis 1989 et vendue en boutique biologique est 100 % végétale, issue de l’agriculture biologique et fabriquée en France.

  • Elles contiennent moins de graisse, plus de protéines 

Pour adapter la composition du lait maternisé végétal aux besoins du nourrisson, la technique consiste à dégraisser les fruits pour augmenter le taux de protéines végétales. C’est un procédé de fabrication du lait végétal en poudre pour bébé qui rend les nutriments biodisponibles et respectueux de son écosystème digestif.

Candice Lévy aide les parents à mieux nourrir leurs bébés

Accompagnement préconception et prénatal 

En consultation de naturopathie avec Candice Lévy, vous bénéficiez de son analyse et de ses conseils en rééquilibrage alimentaire, nécessaire pour soutenir la fertilité, améliorer sa vitalité, son bien-être général et préparer son corps à la grossesse

Mais en plus, Candice utilise l’HypnoNatal®, une technique à mi-chemin entre l’hypnose et la sophrologie qui aide à se connecter à ses propres ressources intuitives, maternelles et naturelles. Idéal pour bien se préparer à l’accouchement, développer sa confiance en soi ou affirmer de ses choix quant à la prise en charge alimentaire de son bébé après la naissance. 

Accompagnement postnatal

Bien choisir son lait pour bébé n’est pas une simple affaire ! De l’accompagnement à l’allaitement au choix du lait premier âge ou lait deuxième âge, la professionnelle engagée dans la voie de la santé et de l’alimentation naturelle du bébé et du jeune enfant est d’une aide précieuse pour s’y retrouver dans les laits de maternité et prendre en compte les spécificités de l’enfant

Elle vous aide à respecter les clés d’une diversification alimentaire réussie, le microbiote et la maturité digestive de l’enfant afin de soutenir son système immunitaire. Pour Candice, il faut aussi être progressif dans cette phase d’éveil alimentaire, car le lait reste malgré tout l’aliment indispensable de 6 à 12 mois. 

 

Les interviews :

« CANDICE LEVY – Quels laits pour mon bébé ? »,  pour Santé Naturelle
www.youtube.com

« L’approche naturopathique de la diversification alimentaire : Rencontre avec Candice Levy, naturopathe. » par Élodie Dupré pour Bio TV
www.annuairevert.com

« Deux nouveau-nés sur trois sont allaités à la naissance »
www.drees.solidarites-sante.gouv.fr

Ses livres :

  • « L’assiette de la femme enceinte » ; 
  • « Les nouveaux goûters 0 % sucre raffiné » ; 
  • « L’assiette de bébé — Conseils pratiques et recettes d’une Naturopathe » ; 
  •  
  • « Quels laits pour mon bébé ? — Bien choisir l’alimentation de son nourrisson » ; 
  • « Le lait maternel, ce produit miracle pour bébé »

Dans l’épisode 2 du module 3 Le parent parfait n’existe pas !, Maïlys Panelle nous livre ses conseils pour faire face au flot d’informations et savoir ce qui sera le mieux pour son bébé.  

Ceci peut vous plaire

Vous voulez aller plus loin ?

Abonnez-vous au magazine Innovation en Education.